Quelle prise en charge de l'assurance en cas de crevaison ?

28 novembre 2023

Une crevaison implique généralement l’immobilisation de votre véhicule et peut même nécessiter l’intervention d’une dépanneuse, en complément du remplacement du pneumatique. Si vous n’êtes pas couvert par votre assurance auto, la facture peut vite grimper. Comment fonctionne la prise en charge de l’assurance auto en cas de pneu crevé ?

Vous venez de crever un pneu : que pouvez-vous faire ?

Vous êtes tombé en panne à cause d'une crevaison ? Le premier réflexe à avoir est de sécuriser le véhicule et tous ses occupants. Si vous avez crevé un pneu sur la route, garez-vous le plus rapidement possible, dans un endroit sécurisé : la bande d’arrêt d’urgence sur une autoroute par exemple ou le plus à droite possible de la chaussée sur les autres voies. Allumez vos feux de détresse pour informer les autres conducteurs que votre véhicule est immobilisé, enfilez votre gilet jaune et placez votre triangle de signalisation (à condition que cela ne représente aucun danger pour vous). Puis, mettez-vous à l’abri.

La suite va dépendre de votre contrat et de vos options en matière d’assurance auto.

Si vous êtes pris en charge en cas de crevaison, il vous suffit de contacter votre assurance auto pour être dépanné et/ou remorqué et pouvoir faire remplacer le pneu crevé.

Si vous n’êtes pas pris en charge en cas de pneu crevé, vous avez toujours la possibilité de changer le pneu vous-même (en plaçant la roue de secours) et de vous rendre au plus vite dans votre garage pour le faire remplacer dans les plus brefs délais.

Comment votre assurance auto peut vous prendre en charge en cas de crevaison ?

La prise en charge par votre assurance auto en cas de crevaison n’est pas systématique.

Tout d’abord, il faut bien distinguer les deux types d’indemnisation auxquelles vous pouvez prétendre en cas de crevaison : le coût du dépannage/remorquage du véhicule immobilisé et les frais de remplacement du pneu crevé.

Selon le contrat et les options que vous avez souscrit, vous pouvez être indemnisé pour l’un, pour l’autre, pour les deux ou pour aucun des deux.

L’assurance auto tous risques ou la garantie crevaison ?

En cas de crevaison, l’indemnisation à laquelle vous pouvez prétendre va dépendre :

  • Du contrat d’assurance auto que vous avez souscrit : au tiers ou tous risques ;
  • Des options que vous avez choisies et notamment la garantie « Pneus crevés » (aussi appelée garantie crevaison).

Généralement, vous devez avoir souscrit une assurance auto « tous risques » pour bénéficier de la garantie assistance dépannage/remorquage (attention aussi aux modalités d’application de cette assistance et notamment la présence, ou non, d’une indemnité kilométrique). Cette garantie vous permet de ne pas avoir à changer vous-même votre pneu crevé par une roue de secours, ni à emmener votre voiture au garage pour remplacer le pneumatique en question.

Le dépanneur se charge donc d’emmener votre voiture au garage le plus proche (ou au garage de votre choix, si cela est possible) pour faire remplacer le pneu crevé. La prise en charge du remplacement du pneumatique va dépendre aussi du type de contrat que vous avez souscrit : en tous risques, généralement la garantie crevaison est incluse et vous êtes indemnisé à hauteur d’un certain montant (un forfait annuel stipulé dans le contrat). Au tiers, il faut souscrire la garantie pneus crevés en complément de votre contrat d’assurance auto principal pour être couvert.

Bon à savoir

Pour être encore mieux couvert en cas de crevaison, sachez que vous pouvez aussi souscrire une complémentaire auto. Chez Roole par exemple, vous êtes indemnisé jusqu’à 200 € pour le remplacement de vos pneumatiques. Et en plus, vous bénéficiez du dépannage et/ou du remorquage, même en bas de chez vous !

En cas de vandalisme sur un pneu, la garantie fonctionne-t-elle ?

Généralement, la garantie crevaison incluse dans un contrat d’assurance auto tous risques ou souscrite en complément d’un contrat au tiers couvre les frais liés au remplacement d’un pneu crevé quelles que soient les circonstances : un sous-gonflement, un clou enfoncé dans le pneu, une hernie, un choc, mais aussi : un acte de malveillance (vandalisme).

Là encore, pensez à consulter les modalités de votre contrat et de vos options (ainsi que les exclusions éventuelles) pour vous en assurer. Si vous n’êtes pas couvert pour faire changer un pneu crevé après un acte de vandalisme, vous pouvez souscrire l’option en complément de votre contrat d’assurance auto actuel, voire opter pour une complémentaire auto qui vous rembourse en cas de vandalisme sur votre voiture.

Questions fréquentes sur ce sujet

Est-ce que l'assurance rembourse les pneus crevés ?

La prise en charge de vos pneus crevés par votre assurance auto dépend non seulement du type de contrat que vous avez souscrit, mais aussi de vos options. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir dans quels cas vous êtes couvert.

Est-ce qu'une crevaison est un sinistre ?

Une crevaison est considérée comme un sinistre au sens de votre assurance auto. Si vous avez un pneu crevé, vous devez le déclarer à votre assureur pour pouvoir être pris en charge, dépanné et/ou remorqué et indemnisé le cas échéant.

Une question sur votre contrat Roole ?

Vous êtes membre Roole et vous vous interrogez sur les modalités de prise en charge en cas de crevaison ? Pour en savoir plus sur vos garanties, rendez-vous dans notre centre d’aide.