Les Femmes et l’Automobile en 10 idées reçues

12 septembre 2018

La grande enquête Roole (ex-Club Identicar) porte cette année sur les idées reçues autour des Femmes et de l’Automobile. Pour la réaliser, nous avons interrogé nos membres, femmes et hommes, sur leur rapport à l’automobile pour en faire ressortir de grandes tendances et, parfois, tordre le cou aux idées reçues… avec humour et sans se prendre au sérieux ! Lesquels, entre les femmes et les hommes, sont les plus dépendants de leur GPS ? A qui revient le dernier mot lors de l’achat d’une voiture ? Qui s’énerve le plus au volant ? Qui prend le plus soin de sa voiture ? La réponse en 10 idées reçues.

1. Les femmes aiment dominer : FAUX

Les femmes aiment dominer : FAUX
Les femmes aiment dominer : FAUX

Les femmes ont la réputation d’être amatrices de 4×4 et de SUV, dont elles apprécieraient la position de conduite dominante, donc sécurisante. L’enquête montre pourtant qu’elles préfèrent à 42 % la maniabilité des citadines. Le SUV n’arrive pour elles qu’en seconde position, loin derrière (27 %). Les 4×4 et SUV occupent en revanche la première place pour les hommes (39 %), distançant largement la berline (25 %).

2. Les femmes sont plus accros aux marques : FAUX

Les femmes sont plus accros aux marques : FAUX
Les femmes sont plus accros aux marques : FAUX

Si la marque est le premier critère lors du choix d’un véhicule pour les femmes, cela est aussi vrai – et même davantage – pour les hommes (35 % vs 27 % pour les femmes).Les autres critères cités en premier choix par les hommes sont la sécurité et le design (15 % et 13 % respectivement). Côté femmes, c’est la sécurité et la consommation de carburant qui arrivent en 2e et 3e position (20 % et 14 %).

3. Les femmes sont moins impulsives : FAUX

Les femmes sont moins impulsives : FAUX
Les femmes sont moins impulsives : FAUX

En cas d’incivilité sur la route, 44 % des femmes déclarent s’énerver toutes seules, contre seulement 35 % des hommes. Ils déclarent en majorité ignorer la situation (37 %, soit 5 points de plus que les femmes). Loin derrière, le klaxon et l’insulte sont utilisés à proportions égales par les femmes et les hommes.

4. Les femmes ont toujours le dernier mot : VRAI

Les femmes ont toujours le dernier mot : VRAI
Les femmes ont toujours le dernier mot : VRAI

Les femmes déclarent pour moitié avoir le dernier mot dans la décision d’achat d’un véhicule, contre seulement 40 % des hommes. La décision est commune pour 57 % des hommes et 46 % des femmes. Ils sont peu nombreux, chez les femmes comme chez les hommes, à déclarer laisser à leur conjoint le dernier mot.

5. Les femmes sont plus dépendantes : VRAI

Les femmes sont plus dépendantes : VRAI
Les femmes sont plus dépendantes : VRAI

Les femmes sont 55 % à qualifier une vie sans voiture d’inenvisageable, contre 44 % des hommes. Les hommes sont quant à eux plus nombreux à considérer qu’une vie sans voiture serait « triste » ou « inintéressante » (34 % contre 22 % des femmes). Elles sont par ailleurs 87 % à déclarer aimer ou adorer conduire.

6. Les femmes sont plus soigneuses : FAUX

Les femmes sont plus soigneuses : FAUX
Les femmes sont plus soigneuses : FAUX

Si 50 % des répondants (hommes et femmes) nettoient leur véhicule tous les mois, les hommes sont plus nombreux à bichonner leur voiture en leur offrant un nettoyage hebdomadaire (26 % vs 17 % des femmes). Quant aux femmes, elles optent plus volontiers pour une fréquence au mieux trimestrielle (33 % vs 24 % pour les hommes).

7. Les femmes sont plus méfiantes : VRAI

Les femmes sont plus méfiantes : VRAI
Les femmes sont plus méfiantes : VRAI

Les femmes sont plus méfiantes dans leurs démarches auto. 58 % d’entre elles redoutent l’arnaque lors de la vente, l’achat ou l’entretien de leur véhicule, contre 44 % des hommes. Elles sont seulement 55 % à estimer ne pas avoir besoin d’aide lors de l’achat ou la vente d’une voiture, contre 78 % des hommes. En revanche, si elles ont besoin d’un avis, elles préfèrent consulter un homme à 24 % alors que les hommes déclarent s’adresser indifféremment à un homme ou à une femme (18 %).

8. Les femmes n’ont pas le sens de l’orientation : FAUX

Les femmes n’ont pas le sens de l’orientation : FAUX
Les femmes n’ont pas le sens de l’orientation : FAUX

On pourrait croire les femmes, réputées pour leur soi-disant mauvais sens de l’orientation, perdues sans GPS. Pourtant, l’enquête montre qu’elles sont moins accros au GPS que les hommes. Elles sont 71 % à le placer dans le Top 3 des innovations dont elles ne pourraient plus se passer, contre 79 % des hommes. Moins étonnant pour les adeptes des stéréotypes : les femmes placent majoritairement la caméra de recul en deuxième position des innovations devenues indispensables, alors que les hommes plébiscitent le régulateur de vitesse.

9. Les femmes sont plus fidèles : VRAI

Les femmes sont plus fidèles : VRAI
Les femmes sont plus fidèles : VRAI

Les femmes gardent leur véhicule plus longtemps que les hommes : elles sont 59 % à changer de voiture au bout de 4 ans et plus, contre 53 % des hommes. Seules 5 % d’entre elles délaissent leur auto au profit d’une nouvelle au bout de moins de 2 ans, contre 7 % des hommes. C’est tout simplement l’envie de changement qui déclenche l’achat d’un nouveau véhicule chez les femmes comme chez les hommes (68 % et 69 %), loin devant la sortie d’un nouveau modèle, qui motive tout de même 9 % des femmes et 13 % des hommes. Viennent ensuite l’évolution de la famille, du niveau de vie ou la survenance d’un sinistre (accident ou vol).

10. Les femmes se sacrifient plus pour leurs enfants : FAUX

Les femmes se sacrifient plus pour leurs enfants : FAUX
Les femmes se sacrifient plus pour leurs enfants : FAUX

48 % des participants, hommes et femmes confondus, déclarent que l’arrivée de leur(s) enfant(s) n’a pas eu d’incidence sur leur « parc automobile » familial. Ils sont tout de même 43 % à avoir remplacé leur véhicule par un modèle plus grand à cette occasion. Qui, dans le couple, se sacrifie le plus généralement ? La femme assumant encore dans de nombreux foyers l’essentiel des trajets quotidiens des enfants, on pourrait croire que c’est elle qui, le plus souvent, renonce à sa citadine au profit d’un modèle plus grand. Or 79 % des hommes déclarent que ce sont eux, lorsque la famille s’est agrandie, qui ont remplacé leur voiture par un modèle familial, contre 63 % des femmes.

L’enquête a été menée du 1er au 7 juin 2018 auprès de 10 500 membres Roole. La typologie homme/femme a été prise en compte au moment de l’analyse du questionnaire. Les personnes interrogées vivent à 52 % en milieu rural et à 48 % dans des villes ou grandes villes (plus de 25 000 habitants).

)